alimentation-manque-de-fer

Comment savoir si mon alimentation est pauvre en fer après mon accouchement ?

Une sensation de fatigue et une impression de faiblesse sont probablement les signes les plus évidents et éloquents que vous souffrez probablement d’un manque de fer. Le problème du fait de votre situation (post accouchement) est qu’il est difficile de dire si votre fatigue du moment est due à une insuffisance en fer qui vous met dans cet état, car les nouvelles mamans se sentent fatigués généralement. Vous vous sentez peut-être aussi en méforme à cause du baby blues, ou tout simplement à cause de la pression de ce nouveau rôle. Le manque en fer peut aussi     déclencher d’autres symptômes insidieux, comme un rythme cardiaque irrégulier (palpitations) ou des essoufflements réguliers. Le manque de fer peut aussi provoquer d’autres symptômes moins communs comme :

  • une envie de nourriture inhabituelle, comme beaucoup de légumes
  • un changement de goût bizarre des aliments
  • des bourdonnements dans les oreilles (acouphènes)
  • la langue endolorie
  • des maux de tête fréquents
  • des démangeaisons sur tout le corps

Si votre taux de fer est bas, faites très attention car vous êtes plus susceptibles de développer des infections, tels que une grosse toux et un rhume.

Le fer est un élément vital, votre corps a besoin de fer pour produire de l’hémoglobine, élément très important pour le transport de l’oxygène dans vos globules rouges. Manger des aliments riches en fer aidera votre corps à vous sentir mieux et à faire disparaître cette fatigue très pénalisante pour vous et votre bébé. Il y a deux sortes d’aliments riches en fer :

  • La viande rouge, le poisson et la volaille contiennent du fer héminique, facilement assimilable par votre corps.
  • Les légumineuses, les fruits secs, les flocons de son et les légumes verts contiennent du fer non héminique, un peu plus difficile pour votre corps à absorber.

La vitamine C aidera votre corps à absorber le fer non héminique dans les repas. Boire du jus d’orange ou manger des aliments riches en vitamine C comme certains fruits et légumes (le brocoli, les poivrons ou les kiwis) vous permettra d’assimiler ce nutriment complexe.

Contrairement à ce que l’on peut croire, les épinards ne sont pas réellement une bonne source en fer, car il contiennent de l’oxalate, un autre nutriment rendant plus difficile à votre corps l’absorption du fer. D’autres légumes comme le chou frisé, la bette, le cresson et le brocoli sont de meilleures sources. Évitez de boire du thé et du café pendant vos repas, car ils contiennent des polyphénols, encore d’autres nutriments ne facilitant pas le travail de votre corps lors de l’assimilation du fer provenant des aliments.

Les médicaments antiacides soulageant les brûlures d’estomac vous empêcheront également d’absorber le fer présent dans les aliments que vous mangez. Si vous allaitez, vous pourriez prendre un supplément de vitamine pour mamans contenant du fer. Prenez soin de vous, et essayez de vous reposer le plus souvent possible dans la journée, pendant que votre bébé dort. Si vous pensez que vous souffrez d’une carence en fer, il est important de résoudre le problème le plus rapidement possible car ce mal peut affecter votre humeur donc peut perturber le lien naissant avec votre bébé. Vous pouvez vous sentir colérique et irritable, donc plus vulnérable à la dépression postnatale. La fatigue peut aussi rendre l’allaitement plus difficile. Un test sanguin de routine peut s’avérer être une nécessité, à moins d’avoir accouché par césarienne, et perdu beaucoup de sang lors du travail. Le plus sage est d’en parler à votre médecin, votre sage-femme ou un docteur, afin qu’ils puissent organiser un test de sang. Si vous êtes diagnostiqué avec une anémie ferriprive post accouchement, on vous prescrira des comprimés riches en fer pour régler le problème définitivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *